Christophe HANNA


Fonde, en 1995, avec Thibaud Baldacci, Guillaume Meiser, Nicolas Peccoud, la revue-boîte Jeubjeub (1995-1996). Entre dans le comité de rédaction de la revue Nioques en 1998 (jusque 2003).
A arrêté la compétition de judo vers l’âge de trente ans pour se consacrer surtout à l’étude du piano (Schubert, Bach, Adams) et au développement de travaux menés au sein du groupe La Rédaction, qu’il a créé en 1997. La Rédaction fournit ponctuellement différentes sortes de rapports d’enquête et de recoupements au sujet de problèmes publics plutôt mal couverts. Ceux-ci prennent parfois la forme de livres (Nos Visages-Flash Ultimes, Al Dante 2007, Valérie par Valérie, Al Dante, 2008), de diaporamas d’ambiance (Sieben Lumpen, 2003), de musiques d’ascenseur (Neuf Petits Silences pour intérieurs, France Culture, 2002), de posters (GUTS, 2002). Par ailleurs, il dirige la collection de théorie littéraire « Forbidden Beach », au sein de la cellule éditoriale Questions Théoriques.

Publications (extrait) :
Règles et commentaires, Éditions Collodion, 1996.
Petits Poëmes en prose, Al Dante, 1998.
« Sciences nouvelles », in L’Art Dégénéré, Al Dante / CAAC, 1998.
Rapport no 15b [Les Portraits-robots], in La Gueule de l’emploi, avec Jean-Luc Moulène et Manuel Joseph, éditions ERBA/Valence, coll. « 222 », 1999.
Poésie action directe, Al Dante/Léo Scheer, 2002
Nos Visages-flash ultimes, Al Dante, 2007.
Valérie par Valérie, Al Dante, 2008.
Nos Dispositifs poétiques, Questions Théoriques, 2010.

[voir aussi]
« Poésie et espace public » par Florent Coste
La Vie des idées | 25 mai 2011 [à propos de Nos Dispositifs poétiques]

Aucun commentaire: